Jeux de moutons, de monstres et de pirates: chronique du ludothécaire en devenir

Cette semaine mon apprentissage jeux de société est un peu atypique. Il y’a des histoires de moutons, des courses de cochons, des trésors de pirates et de dragons, ainsi que des monstres qui envahissent Tokyo.

La bande des porcelets

(The Piggyback brigade)

Il était une fois 7 porcelets qui gambadaient dans les champs. Pour ne pas se perdent, ils empruntèrent tous les sentiers étroits. Par contre pour pouvoir se dépasser ils étaient obligés de sauter les uns par dessus les autres.

C’est la prémisse simple de ce jeu. Vous devez créer un chemin avec les tuiles et y faire avancer votre pion en roulant le dé. Le premier porcelet qui se rend au delà de la route gagne la course (Ah oui je n’avais pas spécifié que c’était une course.) C’est un petit jeu sympathique et comique en même temps. On peut y jouer jusqu’à 7 joueurs et à partir de 4 ans. 

Un à côté du jeu est de s’amuser à faire des pyramides avec les porcelets. Pour ma part j’aurais aimé que cette aspect ne soit pas un accessoire de divertissement, mais soit intégré comme un aspect du jeu. C’est à vous de voir.

Battle sheep

À ne pas confondre avec « Battleship »

L’herbe est toujours plus verte dans le pré d’à côté… Chaque joueur a 16 moutons qui désirent conquérir le monde pâturage par pâturage. Même si vous devez compter sur vos moutons, il n’est pas question de s’endormir. À chaque déplacement vous devez diviser votre pile pour mieux régner sans vous nuire à vous même. On peut jouer de  2 à 4 joueurs et on recommande de commencer à 7 ans. Mes filles on particulièrement apprécié les dessins de moutons. À chaque nouvelle partie vous pouvez changer la configuration du plateau de jeu, ce qui rend chaque conquête unique.

Pirates!

Il existe une multitude de jeux sur le thème des pirates, un moment donné je vous ferai un spécial pirate. Pour l’instant je vous parle de « Pirate! » Jack, John, James, Barbe-Noire, Barbe-Rousse, Barbe-Bleue, le pirate en vous mets le pied sur une île aux trésors. Votre but es tue remplir votre coffre de pépites d’or. Pour réussir, vous réaliser des quêtes. Chaque quête  consiste d’aligner des objets (maison, palmier, coquillage, montagne) déposés sur les cases de l’île, et ce dans un ordre précis. Chaque quête sera récompensée de 1à 3 lingots. C’est un jeu de stratégie qui peut se jouer de 2 à 4 joueurs C’est bon pour les filles et les garçons âgés de 7 à 99 ans.

Aaaargh! à la conquête de l’île aux trésors

Trésor des dragons

Jadis naguère autrefois les dragons régnaient sur le monde et au fil du temps, ils ont amassé de très nombreux coffres au trésor, diamants et jouets et les ont cachés dans leur temple et repaire secret. Pour découvrir ces trésors, vous devrez soulever le carrelage du plancher (7 x 7 tuiles de jeu) pour ouvrir les caches sous le sol, et pouvez prendre avec ce que vous trouvez. Attention à ne pas retourner un dragon ou une araignée!

C’est un jeu de mémoire avec une petite compétition. C’est facile d’explication. La prochaine soirée de ski en famille, je l’apporte pour se détendre avec un bon chocolat chaud. Pour 6 ans et plus jusqu’à 5 joueurs et une partie dure environ 15 minutes.

King of Tokyo

On termine avec un jeu avec plus de mise en place et qui prend du temps. Une partie peut prendre une trentaine de minutes. D’entrée de jeux, je dois vous avouer, que si je devais choisir un jeu par moi-même, je n’aurais jamais été vers « King of Tokyo », mais avec les conseils avisés d’un ludothécaire d’expérience (pour ne pas nommer Francis Gagnon) j’ai découvert un jeu et j’ai même apprécié l’expérience. On peut jouer jusqu’à 6 joueurs.

Vous jouez un montre gigantesque qui détruit tout sur son passage. Il faut accumuler des points de victoire, sans perdre trop de point de vie et en utilisant des cartes spéciales pour vous soigner ou vous donnant des pouvoirs et des attaques particulières. Si vous gagnez vous serez le Roi (the king) de Tokyo. Il existe aussi King of Tokyo Halloween et King of New York.

Une réflexion au sujet de « Jeux de moutons, de monstres et de pirates: chronique du ludothécaire en devenir »

  1. Ping : Notre créateur d'expériences ludique a essayé... - Sociojeux Animation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *