Les fêtes d’enfants… et le cadeau d’invité

Publié dans famille, papa

Avez-vous un budget fêtes d’amis et d’amies?

C’est le fun que nos enfants se fassent des amis à l’école, mais plus leur réseau d’amis grandit , plus il se font inviter à des fêtes d’amis. Là je sais que je ne suis pas le premier texte sur le sujet.

Il y a celui de la Parfaite Maman cinglante , de la vie de parent, ou encore Ma famille mon chaos. Mon opinion en est peut-être une de gars et de papa qui n’est pas contre les fêtes d’amis, mais qui dit amis, dit cadeau d’invité.

Encore là je n’ai rien contre de donner un cadeau, mais quoi donner qui fait que nous serons se démarquer, que nous ne serons pas quétaine ou pire « cheap ». Parfois, on fait des bons coups! L’autre jour, ma blonde a acheté en liquidation un ensemble de sable de couleurs pour faire des bouteilles décoratives de sable superposé. La fêtée fût plus qu’heureuse et en plus c’est devenu une animation spontanée lors de la fête. Les amies sont tous revenus à la maison avec une bouteille de sable (Yeah!). Marie-félix est donc revenu à la maison avec un échantillon de son propre cadeau (Double yeah!). Après une semaine  à la maison, où se trouve le cadeau ? Il traine à quelques part dans la maison (Triple yeah!).

Pis il est là mon point, je vous l’avoue, je ne suis pas tanné des cadeaux d’amis, je suis tanné d’acheter des cossins pour les fêtés. Je sais que les fillettes aiment ça des perles, des bracelets, des kit de bricolage et d’artisanat (mais en même temps je ne connais pas vraiment les fêtés). On fini par en ramasser partout dans la maison et 90% du temps ça fini à la poubelle (Encore yeah!).

Avant on se mettait un budget par enfant de 5$, puis ce fût 10$ et maintenant ça oscille entre 15$ et 20$. Mes filles ont 7 et 8 ans,  elle participent en moyenne à 4 à 5 fêtes par année, ce qui fait que le budget cadeau d’invitées est entre 120$ et 200$ par année. Il me semble que ça commence à faire beaucoup d’argent qui fini littéralement à la poubelle.

Quant à payer de 15$ à 20$ j’encourage mes filles à donner maintenant des cadeaux éternelles plutôt qu’éphémères. Un livre ou un jeu de société (et partez-moi pas sur les toutous qui peuvent durer. Il y en a tellement à la maison, que je pourrais me faire un jeu de kiosque de fête foraine).

Donc le prochain article de blogue sera justement sur une sélection de jeux de société à petit prix et qui je vous confirme fait le bonheur de mes filles à leur anniversaire. Et cela ça fait très sensation comme cadeau d’invité (Super yeah! pas de sarcasme). Pour citer Marie-Félix après la fête de son amie Sabrina:

Elle a super aimé cela, c’était son jeu préféré et en plus y a personne qui a donné un jeu de société c’était bien cool!

Jouons avec les animaux

Publié dans animation, conte, famille, jeux

« Dans le poulailler y’a des poules poules poules… » chantait Passe-Montagne

C’est la relâche scolaire et il y a plein de choses à faire en famille. Nous ne sommes pas du genre à avoir un horaire des plus organisé. Pour ceux qui chercheraient des plans de dernières minutes, sachez que les jeux de société restent une excellente option. Vous pouvez vous rendre dans votre bibliothèque (si vous êtes à Trois-Rivières j’y serai avec Sociojeux à la bibliothèque Maurice-Loranger le 9 mars de 12h à 16h) ou encore dans l’un des nombreux cafés ludiques.

À la relâche vous êtes comme des poules pas de tête, alors mon billet de cette semaine est pour vous. Thématique animalière: Piou Piou, Om Nom Nom et Pique plume.

Piou Piou

Il était une fois un fermier qui avait des poules qui pondaient des oeufs, on dirait bien des poules. Il aimerait bien avoir des poussins, mais maître renard rôde dans les parages car ce dernier veut des oeufs.

« Piou piou » est un jeu de cartes pour les enfants à partir de 5 ans. Les enfants doivent faire des combinaisons avec les cartes poule, coq et nid afin de récupérer et faire éclore des oeufs. Mais attention au renard qui permet de voler des oeufs aux autres joueurs … C’est simple comme jeu. Ça se transporte partout et c’est une excellente idée de cadeau pour une fête d’amis. Voici un petit tutoriel pour comprendre les règles du jeu.

 

Pique plume

C’est encore une histoire de poulailler. C’est la folie à Coq’ville car une nouvelle discipline vient d’être inventée. Le plumage sera peut-être un jour en démonstration aux olympiques, mais pour l’instant il faut l’expérimenter de 2 à 4 joueurs. Les poules et les coqs se courent après dans ce jeu de course et de mémoire dans lequel les joueurs participent à une course de poulets cherchant à voler les plumes de leurs adversaires.

La mise en place de ce jeu est simple et les pions sont superbes. Les règles sont disponible sur ce tutoriel:

Om Nom Nom (Mange qui peut!)

C’est un jeu sur l’histoire de la chaîne alimentaire. Chaque joueur possède des cartes Prédateur qui vont lui servir à capturer des proies. Au début du tour, chacun choisit simultanément une carte Prédateur et gagne les proies correspondantes sur les plateaux…mais votre animal peut aussi devenir la proie d’un prédateur adverse plus gros que lui et se faire dévorer sans vous rapporter un seul point ! Soyez rusé et sans pitié pour manger sans vous faire manger !

Ce qui est cool c’est que le jeu peut aussi se jouer seul. Ce qui est agréable parfois quand on est parent de ne pas avoir toujours besoin de jouer avec ses enfants.

Un petit tutoriel pour comprendre le jeu: https://www.trictrac.net/actus/mange-qui-peut-de-l-explipartie  

P.S. C’est cool un tutoriel, mais celui-ci manque de rythme et les commentaires ne sont pas toujours sur la coche

Tayu et Tsuro: inspiration asiatique en jeu

Publié dans animation, conte, jeux, Non classé

Avec la fin des olympique dimanche dernier, un thème asiatique cette semaine. Lors de mon récent voyage à Montréal pour le travail, je suis allé soupé avec une collègue de travail. Comme vous le savez que je teste des nouveaux jeux de ce temps-ci, j’en ai donc apporté quelques-uns avec moi dans mes bagages.  À la télévision joue les olympiques de PyeongChang, comme j’ai de la suite dans les idées je luis propose donc de découvrir des jeux d’inspiration asiatique: «Tayü» et «Tsuro».

Tayü

«Jadis naguère autrefois dans la Chine antique Yu le Grand avait développé le pouvoir de contrôler le flot des rivières»

Tayü est un jeu de stratégie élégant qui tire son nom du légendaire empereur de Chine, Yu le Grand, le fondateur de la dynastie Xia, qui, selon Wikipedia, a enseigné à ses sujets comment contrôler les inondations le long des rivières chinoises. Les joueurs posent à tour de rôle des «tuiles de rivières», rivalisant pour construire des voies navigables connectées d’un côté à l’autre du plateau. Un joueur tente de créer autant de canaux que possible du nord au sud du plateau tandis que l’autre essaie de faire la même chose des côtés est à l’ouest du plateau.

J’ai aimé ce jeu qui demande réflexion et anticipation. Au restaurant, il a même piqué la curiosité du propriétaire qui est sortie de sa cuisine pour venir voir ce que nous faisions. Vous pouvez voir une démo du jeu:

Tsuro

«Jadis naguère autrefois dans la Chine antique un Empereur et son dragon avait le désir de conquérir le territoire de la sagesse divine »

C’est un autre jeu de tuiles qui demande réflexion et anticipation. Chaque joueur possède un dragon (Pion marqueur) qui entre sur le plateau par l’un des bords. Le plateau de jeu est le territoire à conquérir.  À son tour, le joueur construit des chemin en posant une tuile qui fera avancer son Dragon. Le but du jeu consiste à rester sur le plateau en dernier et donc à pousser ses adversaires à quitter le plateau en forçant leur trajectoire hors des limites.

Le «Tsuro» est une quête spirituel. Le dragon est votre âme et les lignes représentent les nombreuses routes qui mènent à la sagesse divine». Le jeu dans son ensemble représentant «la quête classique de l’illumination».

Vous pouvez voir une démo du jeu:

je vous laisse donc avec ce Haïku de mon cru

Un jeu est nouveau

que l’on veut bien y combler

le point inconnu.